Blog

Comment choisir un hypnothérapeute ?

Hypnose choisir hypnotherapeute

L’hypnothérapie expliquée à Devoir de citoyen sur ADR.TV aidera les gens à discerner les hypnothérapeutes compétents

L’hypnose et l’hypnothérapie sont sans conteste une forme de traitement alternatif de plus en plus demandés. La chaîne Avis de recherche (cette chaîne n’existe plus en ondes) disposait d’un statut de chaîne essentielle auprès du conseil de la radio et télédiffusion du Canada (CRTC) car elle informe les citoyens sur des sujets de protection du public. Elle était donc une chaîne obligatoire pour la télévision numérique depuis 2007 que doivent offrir les distributeurs. Dans le cadre de l’émission Devoir de citoyen, les soins offerts par les hypnologues ont donc été abordés avec plus de profondeur que dans d’autres formes de médias.

Maintenant comment choisir un hypnologue tel que discuté lors de l’entrevue ?

–          Idéalement, il est préférable d’aller vers des recommandations de clients satisfaits. La connaissance du thérapeute au préalable peut jouer énormément sur la possibilité de personnaliser son traitement. La relation de confiance est de ce fait beaucoup plus grande. Ultimement, je suggère aux gens d’écouter leur instinct en cas de doute sur la personne.

–          On peut aussi avoir recours aux associations de professionnels tels que l’association des hypnologues du Québec (AHQ), l’association nationale des naturothérapeutes (ANN) pour vérifier les crédits d’un thérapeute. Aussi comment reconnaître une association légitime ? On peut commencer par faire une recherche auprès du registre des entreprises du Québec pour voir si l’organisation est en règle auprès du gouvernement. Par la suite, on s’intéresse à savoir si l’association en question fournit des documents officiels à ses thérapeutes (numéro d’adhésion avec date d’expiration, code de déontologie) ou encore si l’association est reconnue par les assurances collectives (N.B. l’hypnose fait partie des naturothérapies). On peut aussi vérifier l’enregistrement de l’organisme auprès des taxes de ventes (TPS, TVQ). Un organisme à but non lucratif ou un thérapeute avec un revenu de moins de 30 000$ sont exemptés de percevoir les taxes de ventes. La plupart des associations exigent aussi une mise à jour des connaissances par le biais de la formation continue ou la participation à des congrès.

–          Il est important de vérifier la formation du thérapeute. La personne devrait afficher ses diplômes et formations pertinentes. La formation varie selon les écoles professionnelles fréquentées par le thérapeute. Il faut compter environ 1000 heures de formation pour se qualifier comme praticien en hypnose. Pour l’hypnothérapie, la personne doit connaître la plupart des techniques d’hypnoses existantes : l’hypnose classique (directive), l’hypnose non-directive, l’hypnose éricksonienne, l’hypnose humaniste, la programmation neurolinguistique (PNL), etc. On peut aussi s’informer si le thérapeute a eu un stage de pratique supervisé ou encore si son association lui a fait passer un examen pratique d’admission.

Pour en apprendre plus, voyez ce vidéo qui a été produit par la chaîne ADR.TV

En terminant, vous pouvez compter sur les hypnologues du Québec pour vous aider. Vous pouvez consulter l’éventail des traitements possibles sous hypnose en visitant mon site web ou encore celui de l’association des hypnologues du Québec.

0
  Thématiques similaires

Ajouter un commentaire