Hypnose

L’hypnose est un état modifié de la conscience. Au quotidien nous vivons tous des états modifiés de conscience, que ce soit sous forme de rêves, de méditation, de relaxation ou encore le fait «d’être dans la lune». En fait ces états sont nombreux. J’aime comparer l’effet de l’hypnose à un demi sommeil comme lorsque l’on est sur le point de s’éveiller le matin d’une bonne nuit de sommeil. Mais nous savons en fait que c’est quelque chose de très différent. J’ai pris une analogie ici. L’état hypnotique n’a rien à voir avec le sommeil ordinaire. Il s’agit d’un état où la conscience se retire partiellement, elle se met en veilleuse. Elle peut être obtenue par fixation oculaire en un point stationnaire. L’hypnose est bien connue dans les sciences orientales tel le yoga et ce depuis des millénaires. C’est dans l’histoire récente au XVIIIème siècle qu’elle a fait son apparition en Occident avec les travaux de Franz Aton Mesmer. Elle acquit énormément de notoriété pour aider les gens dans leur quotidien grâce aux travaux de Milton Erickson (1901-1980). Contrairement à ce que pourrait laisser croire l’hypnose de spectacle, la personne en transe hypnotique ne perd pas sa volonté. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l’hypnose. Ainsi le thérapeute ne prend jamais le contrôle du client. La personne demeure en tout temps consciente de ce qui lui arrive même au cours d’une transe profonde. En fait, la transe hypnotique est plutôt le résultat d’une collaboration efficace et bilatérale entre deux personnes. Un lien de confiance doit s’établir. C’est aussi la capacité de l’hypnose de focaliser son attention vers l’intérieur tel la méditation. La meilleure thérapie vient toujours d’une collaboration entre le client et son thérapeute où la relation de confiance se développe. Voyez une démonstration d’hypnose ici sur vidéo.

Ondes cérébrales

D’une façon scientifique, l’état hypnotique est en lien avec les différents rythmes que peut adopter notre cerveau. La fonction cérébrale peut être quantifiée à l’aide d’un électroencéphalogramme (EEG). Les ondes produites par le cerveau adoptent différentes amplitudes et configurations en fonction de différents états de celui-ci. Leurs ondulations sont mesurées en Hertz (Hz). On peut ainsi leur attribuer une fréquence. Typiquement, il existe 5 catégories d’ondes cérébrales réparties en différentes plages de fréquences.

  • Ondes bêta (β): 14 Hz et plus, celles des activités courantes. Elles correspondent à l’état réveillé et actif.
  • Ondes alpha (α): de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation légère et de l’éveil calme. Cette plage est celle qui nous intéresse en hypnose.
  • Ondes thêta (θ): de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.
  • Ondes delta (δ): de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêve. On les retrouve aussi dans le coma ou lors de la mort éminente d’une personne.
  • Il arrive aussi qu’on parle d’ondes gamma (γ) qui se situeraient au-dessus de 30 ou 35 Hz et qui témoigneraient d’une grande activité cérébrale, comme pendant les processus créatifs ou de résolution de problèmes.

 

ondes cérébrales hypnose